Les nouvelles de la semaine : il n’y a pas de place pour la justice et pour l’égalité dans l’agenda du libre-échange

[Si desea recibir el boletín en español, haga clic aquí. If you want to receive the newsletter in English, click here. Se deseja receber o boletim em português, clique aqui]

Capire est un outil de communicationpour faire écho aux voix des femmes en mouvement, rendre visibles les luttes dans les territoires et renforcer les références locales et internationales du féminisme populaire, anticapitaliste et antiraciste. Pour plus d'informations, regardez la vidéo ou lisez notre présentation.

Accédez maintenant sur www.capiremov.org et découvrez le contenu de cette semaine :

::: Il n’y a pas de place pour la justice et pour l’égalité dans l’agenda du libre-échange
Par Natália Carrau/REDES-AT. Les sociétés transnationales et les accords de libre-échange se  masquent avec des discours sur la durabilité et l'égalité des sexes pour  étendre le pouvoir du marché sur la vie. | Analyse

::: 2021 : Résistance et solidarité féministe dans le monde
Nous rassemblons dans ce texte les analyses et les luttes partagées par  les participantes du webinaire « Résistance et solidarité féministe  dans le monde », organisé par la Marche Mondiale des Femmes et par  Capire et qui s’est tenu le 23 mars dernier | Expérience

::: Infographies féministes contre le racisme et le colonialisme
Élargir la réflexion féministe avec des processus de formation populaire  et de mobilisation. Systématiser et rendre visibles les idées de  rébellion pour changer le monde. Occuper la ville. Telle était la  stratégie d’organisation de la Marche Mondiale des Femmes au Pays Basque  (Euskal Herria) pour sa 5ème Action Internationale | Expérience

::: #ÉcoleFéministe : comprendre et affronter les systèmes d’oppressions
Colonialist, heteropatriarchal, and racist capitalism: overlaps that exploit and subjugate the peoples. Les rencontres de l’École Internationale d’Organisation Féministe du  12 et 13 avril étaient consacrées au débat sur le système des  oppressions. « Démantelons concrètement le  capitalisme, le patriarcat, la discrimination, le racisme » | Expérience

::: Galerie : Luttes paysannes et souveraineté alimentaire
Les femmes  sont les protagonistes de la Souveraineté Alimentaire. Connaissez cette  lutte à travers les photographies de la collection Via Campesina, Amis  de la Terre et de la Marche Mondiale des Femmes | Galerie

Rétrospective : 3 mois de Capire

Le portail Capire a été mis en ligne le 6 janvier 2021, avec l’envie  d’ouvrir la nouvelle année en renforçant la voix des femmes organisées  pour changer le monde. De là jusqu’ici, ce sont 3 mois d’actualités  féministes, de puissantes réflexions, d’expériences collectives, de  contributions de femmes de mouvements populaires du monde entier. Regardez la vidéo qui compile nos publications de janvier à avril 2021:

...Et si vous ne l'avez pas encore vu, profitez-en et accédez aussi au matériel des dernières semaines :

::: Pancha Rodríguez : la souveraineté alimentaire est une décision pour  changer le monde
 Lisez l'entretien avec Pancha Rodríguez, de CLOC - Via  Campesina, sur la trajectoire de lutte des femmes paysannes dans les  Amériques | Entrevue

:::L'agroécologie comme résistance : les femmes autochtones défendent le  territoire et les pratiques traditionnelles en Malaisie
 Découvrez les  expériences agroécologiques et la lutte des femmes de la communauté  Sungai Bur, où elles réaffirment leur souveraineté et réclament le droit  à la terre | Expérience

::: 20 ans de féminisme et de solidarité internationaliste en fotos
 Regardez quelques-unes des photos publiées dans le livre qui célèbre le  20e anniversaire de la Marche mondiale des femmes | Culture

::: Séparer la frontière entre la pauvreté et les femmes en Irak
La Marche Mondiale des Femmes en Irak propose une réflexion sur le  néolibéralisme, l'oppression contre les femmes et la pauvreté. Ce texte est également disponible en arabe, sa langue d'origine. “Le dilemme des femmes jette un œil sur la ligne des dilemmes de la  société. Dans les sociétés néolibérales, la machine médiatique  impérialiste et les autorités locales légitiment à plusieurs reprises la  discrimination sexiste” | Analyse

::: #ÉcoleFéministe : technologies, savoirs et luttes partagées
 Découvrez comment s'est déroulé l'atelier d'accueil et de formation technique de l'École Internationale d'Organisation Féministe. “Elles construisent l’économie féministe, antiraciste et solidaire comme pratique, comme horizon et comme programme féministe pour la transformation de la société” | Expérience

::: Vaccination, droits de la santé et travail des femmes dans la pandémie
Des femmes du Brésil, de Belgique et d'Afrique du Sud indiquent des pistes populaires pour faire face à la pandémie. “Le profit n’est pas plus important que la vie de millions de pauvres du monde” (Wilhelmina Trout) | Video

::: Alexandra Kollontai : Les années de la révolution
Kollontai était une révolutionnaire russe qui a bravement fait face à la brutalité du tsarisme, à la persécution politique, à la réalité de la faim et de la guerre qui frappaient la vie dans la Russie pré-soviétique. Nous avons sélectionné des extraits de l’article « Les années de la révolution », de son livre « Autobiographie d’une femme communiste sexuellement émancipée », écrit en 1926. | Expérience

::: Féminisme au Mozambique : pour la terre, la liberté, la sororité et une vie sans violence
Nzira Deus dénonce l'usurpation des terres et la violence au Mozambique et partage des stratégies féministes pour l'organisation et la transformation. | Analyse

Veuillez transmettre cet e-mail! Si vous n'êtes pas déjà sur notre liste de diffusion, inscrivez-vous et suivez-nous sur les réseaux sociaux (@capiremov). Nous avons besoin du soutien de tous pour promouvoir et étendre le portail Capire!

Courrier électronique | Telegram | info@capiremov.org
Facebook | Twitter | Instagram | YouTube | Spotify

Capire est une initiative de la Marche Mondiale des Femmes, en dialogue avec des femmes des mouvements alliés, tels que Via Campesina et Amis de la Terre International, et avec les organisations qui font partie du projet Renforçant les Féminismes Populaires (Strengthening Grassroots Feminisms).